Project Description

Devenir cadre: Qu’est-ce que cela change pour vous ? Passage en revue des avantages qui se cachent derrière le statut cadre.

Devenir cadre: Qu’est-ce que cela change pour vous ? Passage en revue des avantages qui se cachent derrière le statut cadre.

Un salaire supérieur

Les cadres touchent un salaire en moyenne plus élevé que les non-cadres. Près d’un cadre sur deux reçoit en plus une part de salaire variable. Elle peut être liée à des objectifs de résultats, à une commission sur le chiffre d’affaires ou à l’intéressement, comme pour les autres salariés. Résultat : le salaire médian des cadres s’élevait en 2012 à 48.000 euros par an (fixe+primes), d’après une étude de l’Apec. Il faut ajouter à cela les avantages en nature: téléphone portable, voiture de fonction, tarifs préférentiels sur les produits et services de l’entreprise…

Des jours de repos supplémentaires

C’est bien connu, les cadres ne comptent généralement pas leurs heures. Ils dépassent les 35 heures hebdomadaires et connaissent des journées à rallonge. Le calcul de leur temps de travail est donc formalisé dans le forfait jours : les cols blancs travaillent un nombre de jours dans l’année, dans la limite maximale de 218 jours par an. En contrepartie, ils bénéficient de jours de RTT. Du moins, en principe. « Beaucoup ne les prennent pas, sans recevoir de compensation financière, car ils sont trop pris par leur fonction », estime Carole Couvert, présidente du syndicat des cadres CFE-CGC.

Une couverture sociale plus avantageuse

18 % des cadres bénéficient d’une assurance-vie grâce à leur entreprise. Mais surtout, 88 % d’entre eux souscrivent à une mutuelle santé via leur société. Attention ! Cet avantage va perdre de sa vigueur : les cotisations patronales sur les mutuelles devront dorénavant être intégrées au calcul de l’impôt sur le revenu. Une réforme qui fait dire à Carole Couvert, de la CFE-CGC, que « le statut perd de son attractivité au fil des années. »

Une pension de retraite plus élevée

C’est LE gros avantage du statut : les cadres préparent mieux leur retraite. L’ensemble des salariés du privé cotise à la caisse de retraite Arrco. Une tranche du salaire des cadres alimente en plus une autre caisse, l’Agirc. A salaire brut égal, un cadre gagne donc moins qu’un non-cadre. Mais il cotise plus et touchera une pension de retraite plus élevée.

Des avantages lors du licenciement

Le préavis de licenciement pour un cadre est plus long que celui des autres catégories de salariés : l’employeur est tenu de le payer pendant trois mois une fois l’annonce effectuée. En contrepartie, la période d’essai dure plus longtemps (trois à quatre mois renouvelables contre un à trois mois pour les autres).

Autre privilège : les cadres peuvent négocier des indemnités transactionnelles en plus des indemnités légales. Les avantages en nature (téléphone, voiture de fonction) qui sont perdus après un licenciement peuvent aussi être intégrés dans le calcul de l’indemnité, à condition que leur montant soit mentionné sur la fiche de paie.

Un suivi spécifique en cas de chômage

Si vous êtes cadre, vous évitez Pôle emploi car vous cotisez à l’Apec. Vous pouvez ainsi bénéficier d’un suivi personnalisé en cas de chômage. Les spécificités du statut cadre sont mieux connues dans cette association.